Comment fonctionne le système de calcul d'impôt ?


Le barème de l'impôt sur le revenu est progressif. Cela signifie que votre revenu imposable est réparti dans les différentes tranches, chacune ayant un taux d'imposition différent.
La détermination du taux moyen d'imposition est donc le résultat du rapport entre :
le montant de l'impôt sur le revenu dû (barème, taux proportionnel, prélèvement forfaitaire non libératoire sur intérêts et dividendes et prélèvements libératoires, après déduction des réductions et crédits d'impôt) ;
et le montant du revenu imposable au taux progressif augmenté des revenus taxés à un taux proportionnel, des revenus de capitaux mobiliers soumis à un prélèvement libératoire, sous déduction des déficits imputables de l'année et des années antérieures, de la CSG déductible, des pensions alimentaires versées et des cotisations d'épargne-retraite déduites.
A titre d'exemple : un célibataire dispose d’un revenu net imposable de 42 000 € pour une part.
1) 42 000 / 1 part = 42 000 €
2) Par application du barème sur les revenus 2019, l'impôt sera de 6 744 €
Jusqu'à 10 064 € : 0 % ;
de 10 064 € à 27 794 € = 17 730 € à 14 % soit 2 482 € ;
de 27 794 € à 42 000 € = 14 206 € à 30 % soit 4 262 €.
Son taux moyen d'imposition (c'est à dire la part que l'impôt représente par rapport au revenu imposable figurant sur l’avis d'impôt) est de (6 744 / 42 000) x 100 = 16,00 %.
Source : Impôt.gouv.fr


L'imposition et la cryptomonnaie


La cryptomonnaie étant l'une des nouvelles activités lucratives cette dernière est soumise à un régime d'imposition assez particulier
Différenciation faite entre plus value et activité de minage :
En effet, l'activité de minage n'est pas soumise à la même imposition que les plus values lié à la vente occasionel. Car partant du principe que les cryptoactifs sont légués à titre gratuit, une imposition sur ces derniers n'est pas possible.
De son côté, les plus values rentre dans un contexte d'imposition différent.
Il faut différenctier deux types de plus value, les occasionelles orchestrées par des particuliers des habituelles.
Les plue values habituelles d'actifs numériques, bitcoins ou autres cryptomonnaies, sont imposées au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).
Sur les plus values occasionnelles d'actifs numériques, bitcoins ou autres cryptomonnaies seule la plus-value globale réalisée dans l'année est imposable, si elle atteint 305 euros. Les gains sont soumis au prélèvement forfaitaire unique : ils sont imposés à un taux global de 30 %, soit 12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2 % au titre des prélèvements sociaux.
Pour se faire, le montant global de la plus-value (ou moins-value) de l'année doit être porté à la déclaration annuelle des revenus, accompagné du détail des opérations.

Source : economie.gouv.fr